L’ÊTRE RELATIF
Guylian Dai
 
Parution 24/3/2017
 
Roman littérature anticipation
17 €
210 pages
ISBN 978-2-918338-45-7
Référence éditeur : 2017-024
 
 
 
 
Ilhan Jung, universitaire devenu amnésique, devra-t-il se dépouiller de sa raison au point que sa vie, tout à coup lumineusement privée d’avenir, renoue avec l’innocence fondamentale de son être ? Survivra-t-il à cette épreuve radicale de dépersonnalisation qui le destine à devenir cet être relatif si puissamment relié à la communauté humaine ?
Qui a bien pu le désigner émissaire de cette gigantesque et écrasante mission auprès de la Présidente, dont les déterminations et la finalité lui échappent  totalement ?
Ilhan, comme mu par des forces dont il ignore tout, est ce colosse aux pieds d’argile projeté dans une quête initiatique stupéfiante, à l’issue bien incertaine…
 
 
 
 
 
 
 
 
Publié chez Morrigane Editions
« L’Être relatif » est le premier roman de Guylian Dai. Un ouvrage que j’ai découvert avec une curiosité grandissante. Surprise dans les tous premiers chapitres par le style bien particulier de l’auteur, j’ai vite adhéré à sa lignée poétique. Un exercice littéraire rare chez un romancier. Sous sa plume se déploient des phrases ciselées au vocabulaire riche qui nous rappelle que la langue française est si belle.
Un roman ambitieux tant par le fond que la forme, un sujet à la note philosophique indéniable. Une trame à suspens rondement menée, entre manipulation et détournement de la personnalité. La mémoire du héros Ilhan se retrouve en prise avec des souvenirs étranges. Ilhan est le personnage le plus attachant, tout au moins, celui que j’ai préféré même si les autres protagonistes ne manquent pas d’intérêt.
« L’Être relatif », une fiction étonnante à découvrir de toute urgence. Je conseille vivement la lecture de cet ouvrage qui casse quelque peu les codes du roman tel qu’on le conçoit.
MARIE KOCAJDA-TANGUY, le 4 mai 2017